L’Halloween à Mtl; un incontournable!

Octobre se pointe déjà le bout du nez aujourd’hui! Ça semble plutôt irréel pour moi car je suis encore à la recherche de canicules et de soleil. Est-ce que quelqu’un aurait vu l’été quelque part ?Par chance que les automnes au Québec sont spectaculaires et souvent accompagnés de belles températures. Ce qui explique peut-être l’engouement croissant des petits et grands pour l’Halloween. Les attractions telles que musées, jardins et parcs n’y échappent pas! Alors voici un bref survol des endroits intéressants à visiter pour l’occasion avec les enfants à Montréal et les environs.

Jardin botanique de Montréal. Je sais que je radote mais il y a tant à faire durant tout le mois d’octobre à cet endroit! Commençons par le Grand Bal des Citrouilles où l’on peut admirer des centaines de cucurbitacées décorées et scultées. De plus, les enfants peuvent participer à un concours de décoration de citrouilles. Poursuivez votre visite avec une balade aux jardins de Chine en soirée. La Magie des Lanternes apportera une touche féerique à votre journée et vous conduira à l’Insectarium. Plusieurs animations spéciales pour l’Halloween s’y déroulent mettant en vedette nos petits amis…

La Ronde. Pour les plus valeureux en quête de sensations fortes, La Ronde se métamorphose pour La Grande Fête de l’Halloween. Vous déambulerez avec les zombies, vampires et autres épouvantes dans le parc. Frissons garantis! Pas certaine que j’irais avec mon plus jeune.

Pointe-à-Callières, musėe d’archéologie et d’histoire de Montréal. Un parcours théâtral, Jack la lanterne, vous fera découvrir des croyances et faits inédits sur la fête macabre de l’Halloween.

Exporail, Musėe ferroviaire canadien. La gare centenaire ainsi que tous les trains, wagons et bâtiments seront envahis de squelettes, chauve-souris, araignées et autres bestioles lors de l’évènement Fantômes ferroviaires du 19 au 31 octobre 2013. Un wagon sera également aménagé pour la création de masques d’Halloween.

Ceci n’est que quelques endroits dont j’ai la certitude qu’il s’y déroule des activités soulignant l’Halloween. Vérifiez auprès de votre municipalité ou sur le net afin de célébrer plus près de votre domicile. Voilà de quoi chasser ma nostalgie d’un vague été et me donner de l’énergie avant l’hiver.

20131008-123844.jpg

Salon du Livre de Montréal 2012: Une Revue

J’avais de grandes attentes face à cet évènement tant attendu qu’est le salon du livre de Montréal. Le plus grand rassemblement du monde de l’édition française en Amérique du Nord. C’est donc dans la joie et l’allégresse que j’y suis allée, accompagnée de mon mari qui est un amoureux des bouquins tout comme moi, mercredi dernier.

En tant que bénévole à la bibliothèque de l’école de mes enfants, je débutai notre visite avec les maisons d’édition Scholastic et Dominique et Cie. Une aventure remplie à craquer d’embuches et d’obstacles qu’étaient les centaines d’enfants surexcités qui se massaient devant les présentoirs. Nous avons tout de même réussi à faire quelques achats mais surprise à la caisse! Aucune réduction n’était offerte pour l’occasion ou autre forfait du genre achetez-en un et obtenez l’autre à moitié prix. Il y avait bien quelques petits emballages cadeaux contenant des BD chez Dominique et Cie mais rien de plus. D’ailleurs à cet endroit un auteur jeunesse devait signer ses livres mais il n’était visible nul part, incognito dans la foule. Mais où est Charlie ?

Nous avons quitté le brouhaha afin de poursuivre vers un contenu plus adulte. Les kiosques des différentes maisons d’édition se faisaient compétition avec certains best-sellers. Les présentoirs regorgeaient de nouveautés et il y avait quelques auteurs venus rencontrer leurs lecteurs en majeure partie inexistants. Parmi tous ces gros noms figuraient des petites maisons d’édition obscures ou improvisées parlant de Dieu ou de remèdes miracles qui selon moi n’ont pas leur place dans ce genre d’évènement. Des conférences données par certaines personnalités du milieu se déroulaient ici et là. Nous avons bien aimé la formule de Radio-Canada où il était possible de converser avec un auteur en direct via Skype.

Parlons de technologie, comme le domaine est en plein bouleversement avec l’avènement des liseuses, ipad et compagnie, j’ai été très déçue de constater l’absence de ces gadgets. Afin de suivre la tendance et captiver le public, l’industrie aurait tout à gagner de promouvoir ce virement. C’est écologique et de plus un livre virtuel ne peut qu’être lu par le ou les propriétaires de l’appareil, ce qui signifie plus de ventes.

Bien que cette visite m’ait laissée pour ainsi dire indifférente, je tiens à mentionner que le goût de la lecture ne semble pas éteint ou près de mourir. L’engouement des enfants était palpable et c’est encourageant pour l’avenir! En terminant, visitez votre libraire fréquemment avec votre famille, vous-y ferai de belles découvertes et vous bénéficierez de bien meilleurs prix!

[Source de L'image: Manu_H @ Flickr.com (CC)]

Olive & Gourmando : Meilleur Sandwish à Montréal

Quiconque me connait sait qu’un de mes endroits préférés où aller casser la croûte est sans contredit Olive & Gourmando. Un tout petit resto situé à l’angle des rues Saint-Pierre et Saint-Paul dans le Vieux-Montréal.

J’ai découvert ce sympathique endroit en écoutant l’émission culinaire télé À la Di Statio il y a plusieurs années. Josée Di Statio recevait alors la proprio de l’endroit qui nous concoctait une soupe aux épices et pois chiches de l’enfer! D’ailleurs je la fait encore souvent.

Ce que l’on découvre chez Olive et Gourmando est unique. Un petit petit local dans un décor européen rempli à craquer de gourmandises (brioches, brownies, biscuits, turtle bars et cie) et de monde. Il faut donc arriver tôt afin de déguster un bon sandwish comme il ne s’en fait pas ailleurs et une soupe. Tout ce qui se trouve au menu est cuisiné sur place. Je me suis laissée tenter par le sandwish aux pommes, jambon, fromage accompagné de son beurre de noix et mon conjoint a opté pour le pain poulet cajun rehaussé de morceaux de mangue et d’avocat. Un pur délice mes amis! Comme d’habitude, nous avons quitté l’endroit avec une facture de plus de 50 $ car nous avons ramené à la maison pour les touts-petits (et les grands…) plusieurs gourmandises qui font leur renommée. Et bon appétit!

[Olive & Gourmando]